caserne accueil jeunes migrants

Inoccupés depuis 4 ans, l’ancienne caserne Guilledot accueillera des centaines de jeunes migrants à la rentrée. Le département et l’association ESSOR 35 sont au cœur de cette démarche relayée dans Ouest France.

Des dizaines de grands appartements, de vastes bureaux, une grande salle de réunion qui peut servir de réfectoire, l’hôtel particulier de l’ancien commandant de la compagnie de gendarmerie… À deux pas du parc du Thabor, l’ancienne caserne Guillaudot, inoccupée depuis le départ des gendarmes il y a tout juste quatre ans, va reprendre du service.

Le Département, propriétaire du site de plus 4 600 m2 et de ses quatre corps de bâtiments, a décidé de transformer l’endroit en un centre d’hébergement pour une centaine de mineurs étrangers.

450 mineurs non accompagnés sont aujourd’hui pris en charge par le conseil départemental, dans le cadre de sa mission de protection de l’enfance. Depuis le début de l’année, cinquante nouveaux jeunes se présentent en moyenne chaque mois aux services du Département, qui ne possède plus de capacités d’accueil suffisantes pour les prendre en charge. Ils viennent surtout d’Afrique (Mali, Guinée, Côte d’Ivoire…), du Bangladesh, d’Afghanistan, d’Europe de l’Est.

Source : Ouest France, numéro du 25 juillet 2017